Calculs biliaires : le traitement par cholécystectomie

Calculs biliaires : le traitement par cholécystectomie©iStock

Lithiase biliaire, cholélithiase, calcul biliaire… Quelle que soit l’appellation médicale employée, cette affection se caractérise par la formation de sédiments au sein de la vésicule biliaire. Comment se manifeste cette atteinte ? De quels traitements bénéficie-t-elle ?

Publicité
Publicité

Calculs biliaires : les symptômes

Les calculs biliaires sont principalement constitués de cholestérol sédimenté. Ces derniers n’occasionnent généralement pas de symptômes probants et sont parfois découverts fortuitement. Lorsqu’ils se manifestent néanmoins, on parle plutôt de coliques biliaires. Il s’agit, en fait, d’une crise particulièrement douloureuse qui peut persister pendant plusieurs heures. Généralement, cette douleur se concentre dans la région supérieure de l’abdomen mais peut s’étendre jusqu’à la cage thoracique et l’épaule, altérant alors la capacité respiratoire. A cette sensation douloureuse sont souvent associés des troubles gastro-intestinaux.

Publicité

Calculs biliaires : les traitements

Lorsque cela est envisageable, l’évacuation naturelle du calcul biliaire est privilégiée. Elle est médicalement accompagnée de manière à soulager la douleur générée (antalgiques), à atténuer les symptômes (antispasmodiques, antiémétiques) et à réduire le risque bactérien (antibiotiques). En cas d’inflammation ou d’infection massive de la vésicule biliaire, l’option chirurgicale est bien souvent préconisée. Elle consiste en une cholécystectomie réalisée par cœlioscopie, c’est-à-dire en une ablation de la vésicule biliaire. Ce type d’intervention est généralement bien supporté et ne présente que très peu de suites postopératoires.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité