Selles noires : est-ce le signe qu'elles contiennent du sang ?

Selles noires : est-ce le signe qu'elles contiennent du sang ?©iStock
Publicité

Des selles noires ne contiennent pas forcément du sang : elles peuvent résulter de causes bien plus bénignes qu’une hémorragie digestive. Toutefois, lorsque cette coloration est effectivement liée à la présence de sang dans les selles, il est recommandé de consulter aussitôt.

Publicité

Selles noires : les causes bénignes

Les médicaments contenant du bismuth, ainsi que divers aliments (boudin noir, myrtille, seiche) et compléments alimentaires (charbon activé, complément en fer), peuvent entraîner une coloration plus foncée des selles. Ce phénomène, très courant, n’a pas la moindre gravité. Dans ce genre de cas, les selles noires ne s’accompagnent d’aucun symptôme particulier : pas d’odeur inhabituelle, pas de maux de ventre… Bon à savoir : les premières selles noir verdâtre du nourrisson sont normales. Elles portent le nom de méconium.

Selles noires : quand il y a du sang dans les selles…

Dans certains cas, les selles noires doivent leur coloration à la présence de sang digéré. Cela traduit une hémorragie de l’appareil digestif supérieur, par exemple de l’estomac ou de l’œsophage. L’hémorragie peut être due à des pathologies plus ou moins sévères, allant de la gastrite (inflammation de l’estomac) à l’ulcère, en passant par la rupture de varices œsophagiennes. Plus rarement, une tumeur peut aussi être en cause. Lorsqu’elles contiennent du sang, les selles sont vraiment très noires (couleur charbon) et sentent très mauvais : les médecins parlent de melæna. D’autres symptômes peuvent aussi être présents : douleurs abdominales, fatigue, vomissements… Par précaution, mieux vaut vous rendre aux urgences en cas de melæna.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité