Occlusion intestinale : comment la reconnaître ?

Occlusion intestinale : comment la reconnaître ?©iStock
Publicité

L'occlusion intestinale correspond à une obstruction de l'intestin (grêle ou côlon). C'est toujours une urgence nécessitant une prise en charge rapide en milieu hospitalier.

Publicité

Quels sont les symptômes devant faire évoquer une occlusion intestinale ?

Les premiers symptômes devant faire évoquer une occlusion intestinale sont une constipation accompagnée d'un arrêt total des gaz. En effet, toutes les matières sont bloquées en amont du site d'obstruction. Une douleur au ventre de forte intensité accompagne généralement ces signes. On observe également des vomissements abondants.
A la palpation, le ventre est alors très dur et gonflé et ne fait plus aucun bruit à l'auscultation.
Il peut également y avoir de la fièvre en cas de cause infectieuse. L'état général est souvent très altéré.

Reconnaître l'occlusion intestinale : une urgence chirurgicale

Qu'elle soit d'origine mécanique ou fonctionnelle, l'occlusion intestinale est une urgence.
Lorsqu'elle est mécanique, par bride ou strangulation, il faut alors opérer en quelques heures pour lever l'obstruction et éviter la nécrose d'une partie de l'intestin.
Lorsque l'occlusion intestinale est fonctionnelle (souvent secondaire à une infection telle que l'appendicite ou la péritonite), le traitement doit aussi être très rapide, en milieu chirurgical.
Dans tous les cas, on commence toujours par poser une sonde naso-gastrique qui permet d'aspirer tout le liquide se trouvant en amont de l'obstruction et d'obtenir un début de soulagement.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité