Sang dans les selles et diarrhée : une infection parfois en cause

Publicité

La présence de sang dans les selles peut inquiéter. Pourtant, tous les saignements dans les selles ne sont pas forcément graves. Ils peuvent toutefois être le signe d’une infection qu’il sera nécessaire de traiter rapidement pour éviter des complications. Quoi qu’il en soit, toute présence de sang dans les selles doit amener à consulter un médecin pour en trouver l’origine.

Publicité

© Istock

Du sang dans les selles : les causes

La présence de sang dans les selles peut avoir de nombreuses origines, des plus bénignes (hémorroïdes, constipation, etc.) aux plus graves (hémorragie interne, pathologie intestinale, cancer du côlon, etc.). Les hémorroïdes sont la cause la plus fréquemment retrouvée de présence de sang dans les selles. La constipation, quant à elle, peut entraîner des saignements en cas de fissure anale, le sang provenant des lésions de la muqueuse. Parfois, ce sera une inflammation du rectum (rectite) qui expliquera la présence de sang, cette inflammation pouvant avoir une origine infectieuse ou parasitaire.

Publicité
Pathologies intestinales responsables de sang dans les selles

Certaines pathologies intestinales peuvent aussi engendrer un saignement. C’est notamment le cas de maladies inflammatoires de l’intestin (maladie de Crohn et rectocolite hémorragique). De même, un ulcère gastroduodénal, généralement provoqué par une infection due à Helicobacter pylori, peut entraîner la présence de sang dans les selles. Par ailleurs, la rupture d’un diverticule au niveau du côlon causera aussi un petit saignement. Enfin, si le cancer du côlon peut également générer un saignement, celui-ci est indétectable à l’œil nu et ce n’est donc pas ce qui pourra vous alerter.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité