Œsophagite : le stress en cause ?

Publicité

Appelées aussi œsophagite, les brûlures œsophagiennes provoquées par l'inflammation de l'œsophage sont des symptômes inconfortables dont les causes sont variables et parfois psychologiques.

Publicité

© Istock

Quand et comment se manifeste l'œsophagite ?

L'œsophagite est la conséquence de la remontée de suc gastrique acide dans l'œsophage. Le suc gastrique attaque alors la paroi de l'œsophage et provoque des brûlures, voire une sensation d'acidité qui remonte jusque dans la gorge. Ces symptômes apparaissent plus souvent avant les repas et sont soulagés par la prise d'aliments qui diminuent l'acidité gastrique. Ils se manifestent également de manière fréquente en position couchée. Une toux sèche nocturne, liée à l'irritation de la gorge par l'acidité, peut apparaître.

Publicité
Quel rôle tient le stress dans les œsophagites ?

Le stress est l'une des causes d'œsophagite les plus courantes. Il diminue en effet le tonus musculaire du sphincter inférieur de l'œsophage, qui empêche normalement le suc gastrique de remonter. Le stress fragilise également la paroi œsophagienne qui devient alors plus sensible à l'acidité. En période de grande anxiété, il n'est pas rare de voir apparaître des manifestations digestives sévères. Souvent, un traitement médicamenteux et une bonne hygiène alimentaire, associés à une gestion du stress, suffisent à soulager ces symptômes. Lorsque la gêne persiste malgré cette prise en charge, on propose alors une fibroscopie œso-gastro-duodénale à la recherche d'un ulcère gastrique ou duodénal ou bien d'une hernie hiatale.

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité