Maladie de l’estomac : le diagnostic par gastroscopie

Maladie de l’estomac : le diagnostic par gastroscopie©iStock

Gastrite, ulcère de l’estomac, hernie hiatale, cancer… Les maladies de l’estomac entraînent des douleurs au niveau de l’estomac, qui irradient parfois dans le dos, ainsi que plusieurs autres troubles. La gastroscopie est l’examen de référence qui permet de rechercher l’origine des douleurs digestives, leur emplacement et leur étendue.

Publicité
Publicité

La gastroscopie, un examen pour plusieurs maladies de l’estomac

La gastroscopie est un examen réalisé le plus souvent à des fins diagnostiques afin de détecter la cause de douleurs ou d’autres anomalies au niveau de l’appareil digestif. Appelée aussi endoscopie digestive haute ou fibroscopie gastrique, elle se réalise sous anesthésie locale ou générale. Le gastroentérologue insère un tube dans le nez ou la bouche du patient. Ce petit tube, l’endoscope, est muni d’une caméra. Il enregistre et diffuse sur un écran des images des organes qu’il traverse : œsophage, estomac, duodénum. Il peut ainsi visualiser l’intérieur des organes à la recherche d’éventuelles lésions. Dans certains cas, un prélèvement est nécessaire, par exemple si la lésion est susceptible d’être de nature cancéreuse. L’échantillon prélevé est ensuite analysé au microscope.

Publicité

Maladies de l’estomac : les suites de la gastroscopie

Il n’est généralement pas nécessaire de passer la nuit à l’hôpital après une gastroscopie. En cas d’anesthésie générale, vous ne pouvez pas quitter l’établissement seul. Il est possible que vous ressentiez une gêne ou une douleur au niveau du ventre ou de la gorge ainsi que des nausées. Les flatulences sont fréquentes, car l’air introduit par le gastroentérologue pendant l’intervention doit être évacué.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité