Troubles de la digestion : la candidose digestive

Publicité
Digestion et bactéries font-elles bon ménage ? Oui, à condition qu’un certain équilibre soit respecté. Si ce n’est pas le cas, plusieurs affections peuvent survenir, notamment la candidose digestive. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur cette pathologie causée par un minuscule champignon, candida albicans.
Publicité

5185412-inline-500x281.jpg© Istock

La candidose digestive, une question de flore intestinale

Candida albicans est ce fameux champignon responsable des mycoses, ces infections de la peau et des muqueuses qui peuvent toucher différentes parties du corps, y compris l’appareil génital. Il est naturellement présent dans la flore intestinale, cet écosystème extraordinaire constitué de micro-organismes qui protège notre organisme et assure son fonctionnement. Cet équilibre est très fragile et la moindre anomalie peut entraîner plusieurs troubles.

Publicité
Symptômes de la candidose intestinale

On parle de candidose digestive lorsque le champignon candida albicans est présent en trop grande quantité dans le tube digestif. Ce déséquilibre se caractérise par des ballonnements après les repas, des douleurs abdominales, des diarrhées et une constipation. Aux troubles digestifs, s’ajoutent des problèmes de peau (eczéma, psoriasis, boutons sur la langue), une grande fatigue (asthénie), une mauvaise haleine, des insomnies et un risque accru de douleurs musculaires.

Diagnostic et traitement de la candidose digestive

L’analyse des selles permet généralement de constater une prolifération trop importante de champignons candida albicans. Une coloscopie (exploration du côlon) est indiquée pour connaître l’ampleur des lésions. Une fois le diagnostic confirmé, un traitement antifongique est mis en place. Il doit être accompagné de mesures diététiques (régime sans sucre).

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité