Hernie hiatale ou intestinale : la différence

Publicité
Par définition, une hernie désigne la sortie d’un organe de son emplacement d’origine. Par exemple, la hernie discale correspond à la sortie du disque intervertébral de sa position habituelle. L’appareil digestif est loin d’être épargné par ces saillies. Découvrez les principales différences entre deux d’entre elles, la hernie hiatale et la hernie abdominale.
Publicité

5391101-inline-500x334.jpg© Istock

La hernie intestinale englobe plusieurs hernies

On parle de hernie hiatale lorsqu’une partie de l’estomac remonte dans le diaphragme, dans une petite structure appelée hiatus œsophagien. En revanche, les hernies intestinales regroupent plusieurs hernies : hernie inguinale (passage des viscères dans le canal inguinal), hernie crurale (en bas de l’abdomen, au niveau du pubis) et hernie ombilicale (au niveau du nombril).

Publicité
Hernies hiatales et intestinales, des symptômes différents

Une hernie hiatale entraîne des ballonnements, des douleurs thoraciques, des difficultés à respirer, une anémie et parfois des vomissements. Mais le symptôme le plus caractéristique de ce type de hernie est le reflux gastro-œsophagien. Les signes de la hernie intestinale varient en fonction de sa localisation et des éventuelles complications. Des troubles digestifs et une douleur localisée sont toujours observés. La douleur devient insupportable en cas d’occlusion intestinale.

Traitements des hernies hiatales et intestinales

La chirurgie n’est pas toujours nécessaire en cas de hernie hiatale. Elle peut être évitée si les médicaments indiqués par le gastro-entérologue (antiacides, inhibiteurs de la pompe à protons) soulagent les brûlures d’estomac provoquées par le reflux gastro-œsophagien. La prise en charge d’une hernie intestinale est chirurgicale. Elle consiste à ouvrir la paroi abdominale pour remettre l’organe déplacé à sa place.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité