Hémorroïdes saignantes : est-ce inquiétant ?

Si elle est encore taboue, la maladie hémorroïdaire est une affection anale qui touche près de la moitié de la population. Parfois douloureuse, cette atteinte circulatoire peut également générer des saignements plus ou moins importants. Les hémorroïdes saignantes sont-elles le signe d'une complication ?

Publicité
Publicité

© Fotolia

Les saignements, le principal symptôme des hémorroïdes ?

Il n'est pas rare que les crises hémorroïdaires soient associées à des saignements au moment de la défécation. Ceux-ci sont d'autant plus importants en cas d'hémorroïdes internes et se caractérisent par leur coloration rouge vif survenant au cours d'un mouvement intestinal. La présence de sang dans les selles représente le symptôme le plus couramment observé dans le tableau clinique de la maladie hémorroïdaire. Il reste généralement bénin et disparaît spontanément en même temps que les hémorroïdes.

Publicité
Hémorroïdes saignantes : faut-il consulter ?

Lorsque les symptômes persistent au-delà de quelques jours, il est vivement conseillé d'en parler avec son médecin traitant. Si la plupart du temps, la crise hémorroïdaire est sans gravité, elle peut néanmoins se compliquer. Certains saignements abondants, notamment, peuvent dégénérer en hémorragie et entraîner une anémie pouvant engager le pronostic vital du patient. Ces situations restent très rares. Toujours est-il que le sang dans les selles constitue l'un des signes cliniques communs avec le cancer colorectal. En cas de doute, le praticien pourra préconiser un test de dépistage au travers d'une analyse des selles.

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité