Publicité
Pompette, gai, gris, ivre, joyeux... L’alcool et la fête sont des complices qui n’ont pas le même effet sur tous. Comment évaluer son taux d’alcoolémie et les risques qui y sont liés ? Puisque l’on ne peut pas toujours choisir entre boire et conduire, voici quelques trucs pour savoir où vous en êtes.
Publicité

.

Fêtes de fin d’année, repas bien arrosés... Pas trop de problèmes si la soirée se passe chez vous et qu’après la fête, vous allez tranquillement vous coucher. Mais si vous devez prendre le volant pour rentrer chez vous, ça se corse. Comment savoir exactement où vous en êtes avec le taux d’alcool dans le sang ?

Deux solutions sont possibles. La première est d’utiliser un alcootest, appelé aussi éthylotest, que l’on peut trouver assez facilement dans le commerce. C’est le "ballon" dans lequel les agents de police nous font parfois souffler... Les prix, par contre, sont assez dissuasifs : quatre-vingts euros pour un alcootest, cela n’incite pas à se contrôler soi-même. Pourtant, cela permettrait d’éviter les conduites à risque liées à un déni du conducteur face à sa consommation d’alcool.

Publicité
Mais, si vous n’avez pas d’alcootest à votre disposition, comment évaluer si vous êtes en dessous ou au dessus des fatidiques 0,5 g/l ? Voilà une petite mise au point, pour évaluer, grosso modo sa dangerosité au volant.

Plusieurs facteurs jouent sur l’alcoolémie

- L’âge

Plus vous vieillissez, plus votre tolérance à l’alcool diminue. Attention donc, car votre taux d’alcoolémie aura tendance à monter plus vite, plus haut et à redescendre plus lentement...

- Le poids

Plus vous pesez lourd, plus vous êtes tolérant à l’alcool.

- La taille

Plus vous êtes grand, moins l’alcool vous affecte.

- Le sexe

Les femmes supportent moins bien l’alcool que les hommes.

- Les repas

Si vous buvez à jeun, votre taux d’alcoolémie grimpera très vite et ne freinera pas, même si vous prenez un repas juste après. Il vaut donc mieux manger quelque chose avant le premier verre. Et plus vous mangez, mieux vous tolérez l’alcool.

- Le temps

Avec un verre bu après une collation, votre taux d’alcoolémie atteindra son maximum en une heure et il redescendra à zéro au bout d’une heure et demie environ. Avec deux verres, il redescendra en trois heures. Avec trois verres, en quatre heures et demie, et ainsi de suite. Et ces temps fluctuent également en fonction de l’âge, du poids, de la taille et du sexe.

Il n’est donc pas évident de savoir exactement où vous en êtes, mais ces quelques indications vous permettront d’évaluer partiellement votre tolérance à l’alcool. Pour plus de précision, voici un petit outil de calcul ludique de votre taux d’alcoolémie, fourni par la MAAF.

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité