Vivre sans thyroïde après un cancer, c'est possible ?

En cas de cancer de la thyroïde, il est bien souvent indispensable de procéder à une ablation complète de la glande. Mais quels symptômes de la thyroïde doivent mener à cette opération radicale ? La présence d’un goitre thyroïdien entraîne-t-elle automatiquement une thyroïdectomie ? Est-il possible de vivre normalement sans thyroïde ?

Publicité
Publicité

5135557-inline-500x333.jpg© Istock

Quels symptômes thyroïdiens mènent à l’opération ?

De très nombreuses personnes (surtout des femmes) présentent des nodules au niveau de la thyroïde. On estime qu’environ 50 % de la population en a au-delà de 40 ans. Parmi ces nodules, seuls 15 % produisent des hormones thyroïdiennes (ce sont des nodules bénins), et 5 % sont susceptibles de devenir cancéreux. Ces cas restent donc assez rares, mais il faut les surveiller car, en cas d’évolution, il faudra les retirer. De même, en cas de maladie de Basedow ou de goitre, une opération est parfois nécessaire, notamment lorsque celui-ci est rempli de nodules toxiques et/ou s’il entraîne des difficultés à déglutir ou à parler normalement. Ainsi, on procède à une ablation de la thyroïde en cas de risque élevé de cancérisation, de tumeur diffuse ou de gêne importante.

Publicité

Peut-on vivre sans thyroïde ?

Il est possible de vivre sans thyroïde, mais pas sans les hormones qu’elle produit. En effet, ces hormones sont indispensables au fonctionnement de l’organisme (elles participent à la régulation de la température, à l’absorption intestinale des glucides, à la croissance...). Ainsi, lorsque la thyroïde a été retirée, il est nécessaire de prendre à vie un traitement hormonal substitutif qui apportera les hormones qui ne sont plus produites naturellement. Ce traitement à base de lévothyroxine (Levothyrox®) est identique à celui donné aux personnes qui souffrent d’hypothyroïdie.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité