Nouvelle formule du Lévothyrox : faut-il demander le retrait ?

Nouvelle formule du Lévothyrox : faut-il demander le retrait ?©AdobeStock

Maux de tête, début de calvitie, vertiges, crampes, fatigue intense… La polémique fait rage depuis cet été sur la nouvelle formule du Lévothyrox® mise sur le marché depuis mars 2017, qui entraînerait selon certains patients de nombreux effets secondaires.

Publicité
Publicité

Les pétitions et les plaintes se succèdent contre le laboratoire Merck. Les patients demandent le retrait du médicament. C’est pourtant l’agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) qui en aurait demandé la modification, afin d’en améliorer la stabilité. Qu’en est-il ? D’après le Dr Valérie Foussier, médecin endocrinologue à l’hôpital privé d’Antony (région parisienne) : " Les substances actives n’ont pas été modifiées dans cette nouvelle formule. Seuls les excipients* ont changé, en passant du lactose à l’acide citrique . Cela peut entraîner une légère modification de l’absorption de la molécule dans l’organisme, mais le déséquilibre restera mineur . Il suffit juste de refaire un dosage sanguin, et de rééquilibrer la prise médicamenteuse pour que tout redevienne comme avant. Je n’ai aucune explication au cortège de symptômes évoqués jusqu’à présent.".

"Le laboratoire a fait une erreur stratégique"

Et pourtant, les patients qui sont obligés de prendre cette molécule chaque jour se sentent pris en otage. "Je crois que le laboratoire a fait une erreur stratégique en ne communiquant pas sur la nouvelle formule. Cela a entraîné beaucoup de stress, d’angoisses, et des effets de somatisation. Certaines personnes ont même cessé leur traitement, ce qui peut être dangereux. J’ai eu le cas d’une femme qui avait décidé d’arrêter son médicament sans m’en parler. Au dosage, et sans traitement, son bilan sanguin était alarmant avec une TSH** très élevée . Elle m’a cependant annoncé qu’elle se sentait beaucoup mieux depuis qu’elle avait arrêté alors qu’elle avait des signes évidents d’hypothyroïdie***. Ceci illustre le fait qu’il faille interpréter avec délicatesse les symptômes ressentis depuis ce changement de composition, car la fatigue notamment, symptôme non
spécifique, peut avoir de multiples origines. Les réactions rencontrées aujourd’hui sont la suite logique des scandales de santé publique de ces dernières années. Mais aujourd’hui, ce scandale n’a pas lieu d’être. Le Lévothyrox® est composé d’une hormone indispensable à la vie, et seul l’excipient a été modifié.", explique le Dr Foussier.

Publicité

* Un excipient désigne toute substance autre que le principe actif notamment dans un médicament.
** La TSH (de l’anglais Thiroïd Stimulating Hormone) est une hormone produite au niveau de l’hypophyse, qui va
contrôler l’activité de la thyroïde. En cas d’hypothyroïdie, le taux de TSH est élevé.
*** suite à un interrogatoire ciblé

Publicité

Vidéo. Les maladies de la thyroide en images

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité