L'hypothyroïdie est-elle un signe de cancer de la thyroïde ?

De très nombreuses personnes souffrent d’une affection de la glande thyroïde, et plus précisément d’une hypothyroïdie. L’hypothyroïdie et ses symptômes sont aujourd’hui bien connus, mais doit-on redouter un cancer de la thyroïde lorsqu’on est touché par cette pathologie ?

Publicité
Publicité

© Istock

Hypothyroïdie : symptômes

Publicité

En cas d’hypothyroïdie, la glande thyroïde fonctionne au ralenti. Cela se traduit par une importante fatigue, un ralentissement du rythme cardiaque, des troubles digestifs tels que la constipation, une baisse de moral (déprime, voire dépression), des difficultés de concentration, une peau froide, des cheveux abîmés, une baisse de la libido, etc. Tous ces symptômes traduisent un manque d’hormones thyroïdiennes. Pour autant, en aucun cas, une hypothyroïdie ne constitue un signe de cancer de la thyroïde. De même, une hypothyroïdie n’est pas un facteur de risque d’un cancer thyroïdien, car il s’agit de deux pathologies bien distinctes.

Cancer de la thyroïde

Il existe plusieurs formes de cancers de la thyroïde (multiplication anormale des cellules de la glande thyroïde). Certains sont dits différenciés, ou hormono-dépendants (ils réagissent à la production de TSH), tandis que d’autres sont indifférenciés, ou médullaires. Les cancers de la thyroïde ne s’accompagnent d’aucun signe d’hypothyroïdie ou d’hyperthyroïdie (les taux hormonaux restent normaux). Les symptômes d’un cancer de la thyroïde n’apparaissent que lorsque la tumeur a pris suffisamment de volume pour qu’elle soit palpable, ou qu’elle entraîne une toux persistante, ainsi que des difficultés à respirer ou à avaler. Une hypothyroïdie ne signe donc absolument pas un signe de cancer de la thyroïde.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité