télémédecine

Les dernières actualités

Médecine : du signal faible au signal cher

avec La Tribune
Dans La Tribune du 10 janvier, je rappelais mon signal faible de 2009 : il ne faudra pas être malade en France entre 2015 et 2025. Je détaillais trois erreurs essentielles de la DREES (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques) du ministère de la Santé : sous-estimation de la féminisation, du salariat et des nouvelles pratiques des jeunes médecins se regroupant. Il faut 9000 à 10000 nouveaux médecins par an, et non 7 400.

SOS e-médecin, cliquez!

avec La Tribune
En 2009, j'émettais un signal faible sur le fait qu'il ne faudrait pas être malade entre 2015 et 2025, vu le manque prévisible de médecins, car les nombreux praticiens baby-boomers (plus de 8.000 par an jusqu'en 1978) partiront alors en retraite.

Gérard Bapt : « L’actuel dossier médical partagé n’est pas du tout adapté »

avec La Tribune
Si l’Agence des systèmes d’information partagés de santé (ASIP Santé) défend le modèle du dossier médical partagé (DMP) qu’elle promeut, le parcours de ce dossier laisse apparaître des zones d’ombre et des erreurs de conception fort coûteuses. A commencer par une drôle d’histoire de conflit d’intérêt. Député de Haute-Garonne et président du groupe d’études « Numérique et Santé », Gérad Bapt explique les principale erreurs de ce qui est souvent qualifié de gâchis numérique : selon un document interne du Conseil national de la qualité et de la coordination des soins, cité par Le Parisien, le DMP a coûté 500 millions d’euros depuis 2004, alors qu’à peine 400 000 dossiers créés sur les 5 millions prévus à l’origine.