Patch anti tabac : quel dosage choisir ?

Stress, anxiété, tremblements, troubles de l’humeur… Les symptômes du sevrage de la nicotine sont connus et difficiles à maîtriser. Pour cette raison, il existe sur le marché plusieurs substituts nicotiniques qui aident les fumeurs à dire non à la cigarette, notamment les patchs antitabac.

Publicité
Publicité

© Istock

Le dosage du patch antitabac dépend de votre dépendance à la nicotine

L’objectif du patch antitabac est de vous fournir la nicotine qui se trouve dans les cigarettes que vous fumez et qui est responsable de votre dépendance. Généralement, une cigarette correspond à 1 mg de nicotine, parfois 2 ou 3 mg si vous aspirez très fort. Le dosage de votre patch antitabac dépend donc de deux facteurs : le nombre de cigarettes grillées par jour et l’intensité de l’inhalation. On recommande généralement des patchs de 7 mg lorsque le degré de dépendance au tabac est faible. La quantité peut atteindre 21 mg pour les gros fumeurs. Une fois collé sur la peau, le patch libère la nicotine et réduit l’envie de fumer.

Patch antitabac, associations et effets secondaires

Le patch antitabac est parfois combiné à des pastilles ou à un spray. Il ne comporte aucun danger pour la santé. Il provoque parfois des réactions locales passagères comme des rougeurs et des irritations lorsqu’il est posé ou après son retrait. Comme tous les substituts nicotiniques, le patch antitabac ne garantit pas l’arrêt du tabac. Il facilite une transition en douceur mais c’est la volonté du fumeur qui détermine véritablement le succès du traitement.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité