Non-fumeur : les conséquences du tabagisme passif

Le non-fumeur, par le biais du tabagisme passif, est directement exposé au danger du tabac. Les conséquences sur sa santé peuvent être graves.

Publicité
Publicité

© Istock

Tabagisme passif : définition

Publicité

On appelle tabagisme passif l’action d’inhaler – de façon involontaire – la fumée produite par les fumeurs. Un non-fumeur est exposé en tout lieu à ce risque. La fumée de cigarette, de pipe ou de cigare représente un danger pour la santé des non-fumeurs. Il est scientifiquement reconnu que l’air domestique qui contient ce type de fumée est extrêmement impur car les produits toxiques y sont très concentrés. Une personne qui ne fume pas subit l’extrême dangerosité de cette pollution atmosphérique.

Non-fumeur et danger du tabac

Le tabagisme passif représente un danger dès la vie fœtale lorsque la femme enceinte fume ou qu’elle est non fumeuse mais victime du tabagisme passif. Les risques de fausse couche sont élevés, le fœtus peut présenter un retard de développement. Après la naissance, le tout-petit est plus exposé au risque de mort subite du nourrisson. Plus tard, l’enfant souffre plus fréquemment d’otites, de rhinopharyngites, d’irritations ORL, et peut contracter une maladie respiratoire. Le non-fumeur adulte victime du tabagisme passif risque de mourir prématurément d’un cancer du poumon, des sinus, d’un accident cardiaque ou d’un AVC (accident vasculaire cérébral).

Tabagisme passif : précautions à prendre

Il est important d’aérer son habitation plusieurs fois par jour lorsque des personnes fument à l’intérieur. Mais pour se protéger contre les risques du tabagisme passif, mieux vaut exiger de l’entourage qu’il fume à l’extérieur de l’habitation. Il est également nécessaire d’interdire la cigarette en voiture.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité