Méfaits de la cigarette : le risque d'AVC

Les méfaits de la cigarette ne sont plus à démontrer. Mais même si on sait que le tabac est responsable de nombreux cancers, on oublie parfois qu’il est également à l’origine de maladies cardio-vasculaires et d’accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Publicité
Publicité

© Istock

Tabac et maladies cardio-vasculaires

Publicité

Le tabac est toxique pour le système cardio-vasculaire. En effet, lorsqu’il brûle, il produit plusieurs milliers de substances qui, inhalées, entraînent un ensemble de réactions très néfastes pour la santé. D’une part, l’oxygène sera moins bien véhiculé vers les cellules (le monoxyde de carbone accapare les globules rouges), ce qui se traduit par un essoufflement et un moins bon fonctionnement des muscles. D’autre part, le tabac altère et enflamme la paroi des artères, ce qui favorise les troubles de la circulation. De plus, au niveau artériel encore, fumer favorise la formation de caillots et diminue le taux de bon cholestérol, ce qui se traduit par des risques accrus d’infarctus et d’accidents vasculaires cérébraux (AVC).

Tabagisme passif et AVC

Le problème, c’est que même les personnes ne fumant pas mais côtoyant des fumeurs (tabagisme passif) voient leurs risques d’AVC augmenter. En effet, selon certaines études, le tabagisme passif (si on respire régulièrement la fumée de cigarette) augmente d’environ 30 % les risques d’AVC par rapport à des personnes qui ne sont pas exposées à la fumée du tabac. Le risque serait même doublé d’après l’Inpes (Institut national de prévention et d’éducation à la santé). Par ailleurs, les utilisateurs de cigarettes électroniques ne seraient pas épargnés, les e-cigarettes pouvant également être responsables de nombreux AVC.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité