Fumer la chicha : les risques pour la santé

Fumer la chicha ou le narguilé est une activité populaire chez les adolescents, pratiquée dans les bars à chicha ou à la maison. Souvent perçue comme inoffensive, elle n’est pourtant pas sans risques pour la santé.

Publicité
Publicité

© Istock

Fumer la chicha : un cocktail de substances nocives

La chicha est composée de plusieurs parties : un réservoir d’eau rempli aux deux tiers dans lequel est immergé un tuyau au bout duquel on pose le tabac, le mélange de fruits et de substances, et du charbon sur un morceau d’aluminium. Le réservoir est aussi relié à un tuyau utilisé par le fumeur pour aspirer la vapeur filtrée par l’eau. Cette vapeur ne contient pas uniquement de l’eau aromatisée. Les mélanges contiennent de la nicotine et des substances toxiques (parfois non listées sur l’emballage). Le procédé même induit que le fumeur aspire de la vapeur contenant des particules toxiques dont le charbon et l’aluminium. Par ailleurs, une bouffée de chicha équivaut à fumer une cigarette.

Publicité
Fumer la chicha présente un risque pour les non-fumeurs

Le tabagisme passif vaut aussi pour la chicha. Si vous ne fumez pas mais que vous êtes dans le bar ou la pièce avec les fumeurs, il y a des risques. La chicha en elle-même dégage de la fumée émanant du charbon, et les fumeurs expulsent des substances toxiques après avoir fumé leur bouffée. Il est d’ailleurs important de s’assurer de la bonne ventilation de la pièce où est installé le narguilé afin d’éviter des intoxications possibles au monoxyde de carbone émis par le charbon en combustion.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité