Arrêt du tabac : quelle homéopathie ?

Des insomnies à un stress difficile à gérer, les effets de l’arrêt du tabac augmentent le risque de rechute chez les nouveaux non-fumeurs. Les chewing-gums, les patchs et la cigarette électronique n’ont pas fonctionné ? Le secret de l’arrêt du tabac peut être l’homéopathie.

Publicité
Publicité

© Istock

Comment l’homéopathie atténue-t-elle les effets de l’arrêt du tabac ?

L’homéopathie a pour but d’administrer à une personne une substance diluée dans de l’eau afin de traiter des symptômes que la propre substance provoquerait si elle n’était pas diluée. Ce principe, appelé loi de similitude, est la pierre angulaire de l’homéopathie. Les produits homéopathiques sont vendus sous forme de granules. Dans le cadre du sevrage tabagique, ils permettent surtout de traiter le stress et les troubles du comportement liés au manque.

Anacardium orientale 9CH agit efficacement contre les effets de l’arrêt du tabac

Comme tous les remèdes homéopathiques, Anacardium orientale est commercialisé sous plusieurs dilutions. Les dilutions intermédiaires (7CH, 9CH) sont les plus fréquemment utilisées. Anacardium orientale 9CH est indiqué dans le traitement des troubles digestifs et des maladies de la peau. Pendant le sevrage tabagique, il élimine les troubles du comportement tels que l’anxiété et la nervosité. La dose recommandée pour supprimer l’addiction à la cigarette est de 10 granules par jour (5 granules matin et soir). Il existe d’autres remèdes homéopathiques utilisés dans le sevrage tabagique : Nux Vomica, Staphysagria…

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité