Mal au ventre et enceinte : normal ou pas ?

Publicité

Si elles sont une source d'inquiétudes pour les futures mamans, les douleurs abdominales sont relativement fréquentes au cours de la grossesse. Généralement bénin, le mal au ventre chez la femme enceinte peut néanmoins révéler une pathologie sous-jacente nécessitant une prise en charge médicale. Tour d'horizon.

Publicité

© Fotolia

Enceinte, pourquoi a-t-on mal au ventre ?

Avoir un petit être qui se développe en soi génère logiquement quelques douleurs pelviennes et abdominales. Les spécialistes parlent de syndrome ligamentaire pelvien pour qualifier ce phénomène physiologique. Dans les faits, cette condition gestationnelle se traduit par des sensations de tiraillements dans le bas du ventre auxquelles peuvent être associées des douleurs au niveau des vertèbres lombaires. Les douleurs ressenties peuvent évoluer au cours de la grossesse et s'accentuer à l'approche du terme. S'ils ne sont pas graves, ces symptômes doivent nécessairement faire l'objet d'une consultation gynécologique afin d'être soulagés si possible.

Publicité
Mal au ventre, quelles pathologies associées ?

Lorsqu'elles surviennent au cours du premier trimestre de grossesse, les douleurs abdominales peuvent être le signe clinique d'une grossesse extra-utérine ou d'une fausse couche. Dans ces deux cas, des saignements vaginaux plus ou moins abondants peuvent accompagner les maux de ventre. Une prise en charge médicale urgente est essentielle pour éviter les complications et réduire le risque hémorragique. Il arrive également que ce type de douleur soit induit par une torsion du kyste de l'ovaire. Cette affection gynécologique douloureuse requiert une intervention chirurgicale de manière à rétablir la circulation sanguine altérée ou totalement interrompue.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité