L'homéopathie autorisée pendant la grossesse ?

L'homéopathie autorisée pendant la grossesse ?
Publicité

L'homéopathie est réputée pour soigner les petits bobos du quotidien. Mieux, elle permet d'accompagner de nombreuses pathologies, des premiers jours de vie à l'âge adulte. Mais homéopathie et grossesse font-elles pour autant bon ménage ?

Publicité

Publicité
Homéopathie et grossesse L'homéopathie est une médecine douce différente de celles que l'on nomme "allopathiques", puisqu'elle traite le mal par le mal en se basant entre autres sur le principe de similitude. Les granules et autres doses se composent de substances végétales, minérales, animales et chimiques qui ne présentent, sous la forme présentée, aucune toxicité. Pour cette raison, l'homéopathie peut être utilisée tout au long de la grossesse avec l'accord d'un professionnel de santé. Guide homéopathique de la grossesse De l'homéopathie pour tomber enceinte aux remèdes post-partum, de nombreuses options s'offrent à nous pour accompagner la grossesse de manière naturelle. Il reste toutefois conseillé de consulter un médecin homéopathe pour obtenir un traitement adapté, mais aussi de prendre l'avis du professionnel qui nous suit (sage-femme, gynécologue…) avant d'utiliser ces remèdes. On pense notamment à Actea racemosa, Arnica montana et Caulophyllum thalictroides pour préparer l'accouchement. Gelsemium sempervirens peut quant à lui être conseillé en cas de dépassement du terme. Enfin, l'association de Nux vomica avec Belladonna permet de pallier les contractions inefficaces, tandis qu'Arnica montana diminue les douleurs musculaires post-accouchement.
Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

Vidéos

Publicité
Publicité