Les symptômes de l'hypertension gravidique

Publicité

L’hypertension gravidique, c’est-à-dire au cours de la grossesse, est particulièrement surveillée par les médecins, car ses conséquences peuvent être graves, à la fois pour la future maman et le fœtus. Comment établit-on son diagnostic ? Quels sont les bons conseils pour en éviter les complications ?

Publicité

© Fotolia

Hypertension gravidique : quels sont les symptômes ?

L’hypertension gravidique se manifeste chez la femme enceinte par l’apparition d’œdèmes (gonflements anormaux des tissus), une tension artérielle supérieure à 13, la présence d’albumine en excès dans les urines (albuminurie). En cas d’absence de traitement, ces symptômes s’aggravent et s’associent à des vertiges, des ""mouches noires"" devant les yeux, des céphalées, des bourdonnements d’oreilles et des douleurs à l’estomac, qui mènent à terme à des crises d’épilepsie et à des convulsions s’ils ne sont pas pris en charge par le médecin.

Publicité
Hypertension gravidique : complications et conseils à suivre

Outre les conséquences sur la santé de la maman, l’hypertension gravidique engendre des dangers pour l’enfant : les échanges ne se faisant plus correctement, via le placenta, entre la maman et le fœtus, cela provoque une souffrance fœtale et un retard de croissance in utero. Pour éviter l’hypertension gravidique, il est recommandé de veiller à ne pas prendre trop de poids pendant la grossesse, car le surpoids a été reconnu comme un facteur favorisant l’hypertension artérielle gravidique. Certains médecins conseillent aussi de manger de la viande plusieurs fois par semaine au cours de la grossesse, l’apport en protéines permettant de diminuer le risque d’hypertension gravidique.

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité