Le suivi de grossesse par la sage-femme

Publicité

Ça y est : le test de grossesse et la prise de sang l’ont confirmé, vous êtes enceinte ! Partagée entre la joie de cette future naissance et l’angoisse de la maternité et de la grossesse, vous vous sentez perdue. Heureusement, des professionnels sont là pour vous épauler et vous accompagner tout au long de votre grossesse. Si votre grossesse ne présente aucun risque, son suivi peut être effectué par une sage-femme.

Publicité

suivi de grossesse© Fotolia

Le suivi de grossesse par une sage-femme : pourquoi ?

Lorsqu’il est question de suivi de grossesse, une idée reçue veut que la femme enceinte soit surveillée par son gynécologue « de ville ». Or, d’une part, votre gynécologue n’est pas forcément obstétricien, donc il n’est pas certain qu’il soit habilité à pratiquer des accouchements. S’il n’est « que » gynécologue, il sera contraint de vous adresser à l’équipe de la maternité où vous souhaitez accoucher. Il ne peut donc pas assurer l’intégralité du suivi de votre grossesse. D’autre part, si votre gynécologue est aussi obstétricien et qu’il procède à des accouchements en maternité, rien ne garantit que, le jour J, ce sera lui qui vous assistera en salle d’accouchement… Se tourner vers une sage-femme, dans le cadre d’une grossesse sans risques particuliers, peut donc être pertinent.

Publicité
Le suivi de grossesse par une sage-femme : les avantages

Si vous décidez de confier le suivi de votre grossesse à une sage-femme libérale, sachez que le premier avantage est que cette professionnelle de santé vous suivra même après la naissance de bébé ! La relation humaine que vous établirez avec elle ira bien au-delà de tous les examens obligatoires… Une sage-femme libérale veillera en effet sur votre état de santé, effectuera des bilans gynécologiques complets et les échographies obligatoires si son cabinet est équipé, vous préparera à l’accouchement, vous prescrira des médicaments (y compris des antibiotiques) ou de l’homéopathie, pourra demander un arrêt de travail si votre état le requiert et, si elle est rattachée à une maternité disposant d’un plateau technique accueillant les sages-femmes libérales, elle pourra même être là le jour J – et demander l’aide d’un obstétricien si l’accouchement est compliqué. Après la naissance de bébé, elle pourra soulager vos douleurs, effectuer la rééducation de votre périnée, mais aussi venir vous aider avec bébé à la maison si vous vous sentez dépassée… Bien plus qu’une professionnelle de santé, elle deviendra votre alliée pour une grossesse et une maternité épanouies !

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité