Insomnies de fin de grossesse : une tisane comme remède

Dans la vie d'une femme, la fin de grossesse est une période sensible, susceptible d'engendrer des phases d'insomnie d'autant plus délicates à traiter que les somnifères sont proscrits. Face aux troubles du sommeil, le recours aux tisanes peut être une réponse intéressante. Toutefois, l'utilisation des plantes à des fins thérapeutiques n'est pas anodine : un avis médical s'impose.

Publicité
Publicité

Fin de grossesse, les causes de l'insomnie

Pendant la fin de grossesse, toutes les femmes subissent des perturbations fonctionnelles et psychologiques, mais chaque femme a ses réponses propres face aux troubles du sommeil. Dérèglements hormonaux, digestions difficiles, gênes circulatoires, baisse de l'humeur, anxiété... Les causes de l'insomnie sont nombreuses et nécessitent un diagnostic personnalisé. Bien que naturels et populaires, les remèdes à base de plantes peuvent avoir des conséquences néfastes sur le fœtus ou sur les muscles de l'utérus durant le dernier trimestre précédant l'accouchement. Les tisanes habituellement plébiscitées pour leurs propriétés sédatives n'échappent pas à la règle.

Les tisanes conseillées en fin de grossesse

Publicité

Certaines associations peuvent interagir avec des traitements en cours. Les naturopathes déconseillent généralement quatre grandes familles de plantes : celles à effet hormonal, celles à effet irritant pour l'intestin (risques de spasmes et de contractions), celles qui perturbent la coagulation sanguine et celles susceptibles de déclencher des allergies chez le fœtus (comme la valériane ou le millepertuis). On peut néanmoins s'orienter vers des plantes sans effets indésirables et connues pour favoriser un sommeil réparateur, telles que la fleur d'oranger, à utiliser en fleurs séchées, la verveine dont les feuilles sont appréciées pour leurs propriétés digestives et calmantes (la tisane verveine-citron est délicieuse), ou encore les feuilles de tilleul, réputées pour leurs propriétés sédatives. Il est toutefois préférable de se limiter à une tisane par soir, de respecter la posologie indiquée, ainsi qu'un temps d'infusion inférieur à 5 minutes.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité