Grossesse : fait-on obligatoirement de la rétention d'eau ?

Grossesse : fait-on obligatoirement de la rétention d'eau ?©iStock

Parmi les différents maux de la grossesse, il en est un qui touche la très grande majorité des femmes enceintes : la rétention d'eau. Si quelques chanceuses n'en souffrent pas, la plupart doivent face à ce désagrément. À quoi est-il dû ? Comment l'atténuer le plus possible ?

Publicité
Publicité

La rétention d'eau, pourquoi ?

Les œdèmes chez la femme enceinte s'expliquent par le fait que l'organisme retient plus de liquide qu'il n'en a besoin. Au cours du développement fœtal, la pression exercée au niveau du système sanguin pelvien et abdominal s'accroît. Le retour veineux conduisant le sang des membres inférieurs jusqu'au cœur (veine cave) s'en trouve considérablement ralenti, provoquant dès lors une stase sanguine, c'est-à-dire la stagnation du sang dans les jambes. Par capillarité, l'eau contenue dans la masse sanguine, alors sous pression extrême, va sortir des vaisseaux pour être stockée dans les tissus avoisinants. C'est la rétention d'eau. Ce phénomène est d'autant plus important que la température extérieure est élevée.

Publicité

La rétention d'eau, que faire ?

Si ce phénomène est naturel, il peut toutefois devenir handicapant au quotidien chez certaines femmes enceintes. Pour essayer de soulager la pression sanguine dans le bas des jambes, il est recommandé de surélever les pieds le plus souvent possible de manière à faciliter le retour veineux. Contrairement aux idées reçues, il est primordial de continuer à boire beaucoup d'eau chaque jour, mais également d'avoir une activité physique régulière. La marche, la natation ou encore le vélo sont vivement conseillés pour activer la circulation sanguine.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité