Grossesse et rétention d'eau : combien faut-il boire d'eau ?

Grossesse et rétention d'eau : combien faut-il boire d'eau ?©iStock

La rétention d'eau pendant la grossesse est un phénomène fréquent puisqu'il concerne plus de la moitié des femmes enceintes. Cependant, il faut surveiller ce signe, car il peut révéler un problème de santé plus grave dans certains cas. Grossesse et rétention d'eau : quels sont les bons gestes à acquérir ?

Publicité
Publicité

Qu'est-ce que la rétention d'eau pendant la grossesse ?

La rétention d'eau apparaît généralement chez la femme enceinte au troisième trimestre ( plus rarement en début de grossesse) et se manifeste par des gonflements des doigts, des mains et des pieds parfois du corps entier. Cette rétention est due à un mauvais fonctionnement des veines. Ce dysfonctionnement est dû aux hormones de la grossesse, mais aussi à la pression de l'utérus sur les vaisseaux et à la prise de poids. Cette rétention est donc physiologique pendant la grossesse, cependant si celle-ci apparaît brutalement il faut consulter rapidement, car cela peut être un signe de maladie hypertensive.

Publicité

Comment lutter contre la rétention d'eau ?

Le premier réflexe à avoir, même s'il peut paraître paradoxal, est de bien s'hydrater. Il faut boire en moyenne 7 ou 8 verres d'eau par jour. Il ne faut pas hésiter à varier les boissons (en évitant l'alcool et en réduisant fortement sa consommation de caféine). Une bonne hydratation permet, de plus, d'éviter la constipation et les infections urinaires. D'autres mesures peuvent permettre de limiter la rétention d'eau : éviter les endroits surchauffés, dormir en surélevant légèrement les jambes, prendre des douches froides ou porter des bas de contention.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité