Ganglion sous l'aisselle pendant la grossesse : faut-il consulter ?

Publicité

Les ganglions axillaires correspondent aux ganglions lymphatiques situés sous les aisselles. Ces structures immunitaires essentielles gonflent en cas d'attaques pathogènes extérieures. On parle d'adénopathie pour qualifier ce phénomène physiologique. Mais faut-il s'inquiéter d'un ganglion sous l'aisselle lorsque l'on est enceinte ?

Publicité

© Istock

Ganglions sous l'aisselle, quelles causes ?

Comme chez tous les individus, le gonflement d'un ou de plusieurs ganglions lymphatiques est consécutif à une inflammation d'origine virale ou à une infection bactérienne. Cette réaction naturelle démontre la mise en œuvre d'une réponse immunitaire de l'organisme dont l'objectif est d'éradiquer la source pathogène incriminée. Mais il peut arriver, plus rarement, que l'adénopathie axillaire révèle une pathologie plus importante à l'image d'un cancer du sein ou d'une maladie auto-immune. C'est la raison pour laquelle il est recommandé de consulter un médecin en cas de ganglions sous l'aisselle ou encore d'adénopathies cervicales chroniques au cours de la grossesse.

Publicité
Ganglions sous l'aisselle, à ne pas confondre avec…

Au cours des neuf mois de gestation, le corps de la femme enceinte subit de nombreuses fluctuations hormonales qui visent, entre autres, à préparer l'accouchement et l'allaitement. Les seins sont donc particulièrement touchés par ces bouleversements et subissent une augmentation importante de leur volume. Chez certaines femmes, on observe ce que l'on appelle des glandes mammaires accessoires. Si ces anomalies anatomiques sont bénignes, elles peuvent également gonfler et ressembler à des ganglions axillaires.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité