Enceinte et rétention d'eau : les solutions

Publicité

Si cet inconvénient de grossesse est très courant (jusqu’à 80% des femmes lors du troisième trimestre), il n’en reste pas moins gênant au quotidien. On vous donne quelques astuces pour lutter contre la rétention d’eau si vous êtes enceinte.

Publicité

Je suis enceinte : que faire contre la rétention d’eau ?

Pour combattre la rétention d’eau en étant enceinte, pratiquez tout d’abord une activité physique douce, comme la natation ou la marche. Combinez-la ensuite à une alimentation très pauvre en sel (oubliez cacahuètes et chips) et riche en aliments diurétiques (fenouil, cassis, etc.). Enfin, pensez à boire beaucoup d’eau et à surélever vos jambes. Et si la situation ne s’arrange pas, parlez-en à votre médecin qui vous prescrira des bas de contention.

Publicité
Je suis enceinte : à quoi est due la rétention d’eau ?

Au fil des semaines, le bébé en développement oblige l’utérus à s’élargir, jusqu’à opérer une pression sur le réseau veineux de la femme enceinte et notamment sur la veine cave, située sur le côté droit du corps : on parle de mauvaise circulation sanguine. La pression sanguine fait alors sortir l’eau contenue dans les veines capillaires en dehors de ces dernières. Quant à l’eau, elle redescend dans les chevilles et les jambes, ce qui explique que le phénomène s’intensifie au fil de la journée. C’est ce qu’on appelle "avoir les jambes lourdes", symptôme bien connu de la rétention d’eau.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité