Douleur urinaire pendant la grossesse : une infection urinaire ?

Douleur urinaire pendant la grossesse : une infection urinaire ?©iStock

Eh oui, mesdames, l’infection urinaire fait aussi partie des petits maux susceptibles de survenir au cours de la grossesse ! La faute en incombe, notamment, aux nombreuses fluctuations hormonales qui altèrent le fonctionnement vésical. Comment reconnaît-on une infection urinaire ? Que faut-il faire ?

Publicité
Publicité

L’infection urinaire pendant la grossesse, quels symptômes ?

Le caractère asymptomatique de l’infection urinaire rend généralement son dépistage précoce difficile à établir. Néanmoins, certaines brûlures, voire douleurs mictionnelles, poussent certaines femmes enceintes à consulter leur médecin traitant ou leur gynécologue. On observe également des envies d’uriner plus fréquentes sans pour autant que le débit ou le volume urinaire ne soit important. Il faut savoir que près de 10 % des femmes souffrent d’une infection urinaire au cours de leur grossesse. En effet, l’augmentation du taux de progestérone, entre autres, impacte directement la tonicité de la vessie. Résultat : les urines sont évacuées moins rapidement et, souvent, de manière incomplète, ce qui laisse la porte ouverte à la prolifération bactérienne.

Publicité

L’infection urinaire pendant la grossesse, quelles solutions ?

Toute infection urinaire doit faire l’objet d’une prise en charge médicale pour être définitivement traitée et éviter des complications telles que la pyélonéphrite. Généralement, la femme enceinte fait l’objet d’une antibiothérapie adaptée afin d’éradiquer la souche bactérienne à l’origine de l’infection. Des médicaments antalgiques peuvent également y être associés pour soulager les douleurs ressenties. Mais dans tous les cas, il est impératif de suivre strictement les indications du praticien.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité