Calcul des semaines de grossesse : la règle de Naegale

Publicité

Vous avez observé les premiers symptômes de la grossesse, vous avez tout fait dans les règles de l'art : test de grossesse, puis prise de sang pour confirmer que vous êtes enceinte… Mais maintenant que vous voudriez calculer vos semaines de grossesse, rien ne va plus : vous vous y perdez dans les différentes méthodes de calcul, entre semaines de conception, semaines d'aménorrhée et règle de Naegale. Le point sur cette dernière.

Publicité

Calcul des semaines de grossesse : prendre en compte le cycle menstruel

La règle de Naegale, du nom du gynécologue allemand du XVIIIe siècle qui l'a établie, donne la date d'accouchement à condition que la femme enceinte ait un cycle menstruel de 28 jours. Le calcul est simple : il suffit de prendre la date des dernières règles, puis d'y ajouter 7 jours et 9 mois. Par exemple, si vos dernières règles ont eu lieu le 13 juin, il suffit d'ajouter 9 mois et 7 jours : l'accouchement aurait donc lieu le 20 mars de l'année suivante.

Les limites de la règle de Naegele : la durée des cycles menstruels

Publicité

Toutefois cette règle, très ancienne, souffre d'imprécision. D'une part, certaines femmes n'ont pas un cycle menstruel de 28 jours. Ce dernier peut être plus long, plus court, voire totalement irrégulier. D'autre part, comme vous n'avez sans doute pas manqué de le remarquer, tous les mois n'ont pas la même longueur ! Entre le mois de février de 28 jours, les années bissextiles, les mois de juillet et août qui accumulent tous les deux 31 jours, cela en fait, des fluctuations ! Aujourd'hui, les médecins préfèrent calculer en fonction des semaines de conception (39 semaines de grossesse pour un accouchement à terme) ou des semaines d'aménorrhée (41 semaines).

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité