Calcul de grossesse : quelles différences entre "semaine de grossesse" et "semaine d'aménorrhée" ?

Publicité

Bien savoir où vous en êtes dans votre grossesse vous permet de mieux appréhender les changements de votre corps semaine après semaine. Pour le calcul de votre grossesse, il est alors essentiel de différencier "semaine de grossesse" et "semaine d’aménorrhée". 

Publicité

© Fotolia

Effectuer un calcul de grossesse minutieux

Il est important de bien effectuer son calcul de grossesse afin de ne pas être en décalage avec les symptômes que vous percevez. Si vous décalez sans le savoir le nombre de semaines de grossesse, quelques quiproquos ou malentendus pourraient survenir par la suite. Un calcul minutieux vous permet donc de vivre plus sereinement votre grossesse, de savoir vous positionner par rapport au développement de votre bébé et de profiter au mieux de cette expérience unique.

Publicité
Ne pas confondre "semaine d’aménorrhée" et "semaine de grossesse"

L’aménorrhée, qui signifie "absence de règles", est souvent le tout premier symptôme qui vous indique que vous êtes enceinte. Deux méthodes de calcul permettent de situer l’évolution de votre grossesse : la première en effectuant le calcul en fonction de l’aménorrhée (et en prenant pour point de départ le premier jour des dernières règles), et la seconde en fonction de la date de la fécondation. 39 semaines de grossesse correspondent ainsi à 41 semaines d’aménorrhée, d’où la nécessité de ne pas les confondre.

Deux méthodes de calcul de grossesse

La première semaine de grossesse sera celle qui suit la fécondation, tandis que la première semaine d’aménorrhée sera celle qui emboîte le pas au premier jour des dernières règles. Ces deux méthodes de calcul sont toutes deux pratiquées par la médecine d’aujourd’hui, et il convient simplement, pour ne pas se tromper, de bien savoir laquelle des deux votre médecin ou votre sage-femme a décidé de privilégier.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité