Vertige : un symptôme de spasmophilie

Vertige : un symptôme de spasmophilie

La spasmophilie est une maladie au statut particulier. En effet, les médecins sont partagés quant à son origine. Certains assimilent la spasmophilie à une maladie somatique associée à des symptômes psychologiques comme l'anxiété. D'autres considèrent que la spasmophilie découle de troubles anxieux. Ce serait une maladie psychiatrique se manifestant par des attaques de panique. La prise en charge de la maladie n'est pas la même selon l'approche thérapeutique envisagée. Certaines caractéristiques se retrouvent cependant. Spasmophilie et fatigue, vertiges, hyperventilation, tétanie sont généralement associés. Quels sont les symptômes caractéristiques de la maladie ? Les vertiges sont-ils des signes de spasmophilie ?

Publicité
Publicité

Spasmophilie : un tableau de symptômes variés

La spasmophilie est liée à une hyperexcitabilité neuromusculaire. Les personnes atteintes de spasmophilie auraient des réactions exacerbées en fonction des stimulations externes. Il n'y a pas de consensus par rapport aux origines de la maladie. Certains médecins imputent la spasmophilie à des troubles métaboliques comme une carence en calcium et magnésium. Ces carences seraient à l'origine des spasmes et contractions musculaires observés chez certains malades. D'autres y lient des troubles psychologiques comme l'anxiété ou l'angoisse. Les symptômes observés vont de la fatigue chronique aux crises de tétanie, à l'hyperventilation (respiration amplifiée avec accélération du rythme respiratoire). Des vertiges ou sensations vertigineuses, accompagnées de signes physiques comme des troubles digestifs ou douleurs thoraciques font partie du tableau de symptômes.

Publicité

Lien entre vertiges et spasmophilie

Publicité
Les vertiges peuvent faire partie des signes annonciateurs de spasmophilie. Cependant, il ne faut pas occulter les autres symptômes et le facteur psychologique. Un examen clinique du sujet, ainsi qu'une étude approfondie des troubles rencontrés permettra d'établir le diagnostic. La thérapeutique associant traitement et prise en charge psychologique pourra alors être amorcée.
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité