La spasmophilie sans crise

La spasmophilie sans crise

Selon certains spécialistes, la spasmophilie est une maladie qui est due à un syndrome d'hyperexcitabilité neuromusculaire. Le malade subit des crises de tétanies, des crampes, contractions et spasmes musculaires. Il hyperventile au cours des crises, c'est-à-dire qu'il se met à respirer plus vite et l'amplitude respiratoire augmente également. D'autres symptômes sont associés aux crises. Certains médecins ne considèrent la spasmophilie que sous la forme d'attaques de panique, sur un terrain psychologique anxieux. Il existe cependant une autre forme de spasmophilie, qui se manifeste sans crise paroxystique. Cette forme est plus difficilement détectable. Comment détecter la spasmophilie sans crise ?

Publicité
Publicité

Spasmophilie : comment la détecter ?

La spasmophilie se manifeste différemment en fonction des personnes. La diversité des symptômes rencontrés ne facilite pas la pose du diagnostic de la maladie. Qu'en est-il pour les malades qui ne présentent ni crises de tétanie, ni spasmes musculaires, ni hyperventilation ? Les symptômes rencontrés dans le cadre de la spasmophilie sans crise regroupent certains des signes rencontrés dans la spasmophilie. La personne atteinte peut présenter des maux de tête, des vertiges, des nausées, des ballonnements, des douleurs abdominales ou de la fatigue. Un terrain d'anxiété ou d'angoisse est également associé.

Publicité

Spasmophilie sans crise : quel est le traitement ?

Le traitement consiste essentiellement à lutter contre l'anxiété ou l'angoisse. Des anxiolytiques peuvent être prescrits, associés à une activité relaxante comme la sophrologie. La pratique d'une activité sportive permet de lutter contre l'anxiété. En cas de dépression sous-jacente, un traitement antidépresseur sera également mis en place.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité