Fatigue chronique : un symptôme de spasmophilie

Fatigue chronique : un symptôme de spasmophilie

La spasmophilie est une maladie qui provoque de multiples dérèglements fonctionnels. Elle est provoquée par une hyperexcitabilité neuromusculaire, c'est-à-dire que le corps réagit de façon disproportionnée à plusieurs stimuli. Son origine est discutée et les causes d'apparition diffèrent selon que l'on aborde la maladie sur un plan psychologique ou sur un plan métabolique. Parmi les nombreux symptômes engendrés par la spasmophilie, la fatigue est à mettre en évidence. Doit-on toutefois évoquer le diagnostic de spasmophilie face à une fatigue chronique ? C'est ce que nous allons déterminer dans cet article.

Publicité
Publicité

Les symptômes de la spasmophilie

La spasmophilie peut être due à des carences en minéraux ou micronutriments comme le magnésium, le calcium. Ils interviennent au niveau de la contraction des muscles. Des spécialistes mettent en cause des origines psychologiques comme le stress, l'anxiété ou l'angoisse.

Publicité

La spasmophilie se manifeste alors par les symptômes suivants :
– crise de tétanie : les muscles se raidissent, la personne ne peut plus bouger,
– des contractions ou spasmes musculaires,
– une hyperventilation : rythme respiratoire plus rapide, difficultés à trouver de l'air,
– une fatigue autant physique qu'intellectuelle. La personne ressent une fatigue soudaine, n'arrive plus à réfléchir ou à tenir sur ses jambes,
– des sensations variées : impression de mort imminente, peur irraisonnée, impression de malaise généralisé Ces sensations peuvent être accompagnées de signes physiques divers tels que des douleurs thoraciques, des nausées, des troubles digestifs.

Fatigue chronique : un symptôme de spasmophilie parmi d'autres

Publicité
Comme évoqué ci-dessus, force est de constater que le tableau des symptômes de la spasmophilie est conséquent. Si la fatigue chronique est un des symptômes de la spasmophilie, isolée, elle ne permet pas de poser le diagnostic de cette maladie. Elle doit cependant être prise en compte, être mise en parallèle avec les autres symptômes observés, afin d'établir un diagnostic différentiel ou confirmer le diagnostic de spasmophilie (si tous les éléments réunis convergent vers cette maladie).
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité