Publicité
Publicité

Le coeur

La fréquence et le débit cardiaque maximum diminuent, ce qui limite les possibilités d’effort, et la tension artérielle à l’effort augmente. Le sport permet d’améliorer les performances cardiaques, améliore l’irrigation sanguine du coeur.

Publicité
Les poumons

La consommation maximale d’oxygène possible diminue avec l’âge ; cela signifie que la capacité d’endurance baisse. Le sport améliore les performances ventilatoires en renforçant le jeu des muscles mis en oeuvre, et en augmentant les échanges sanguins en oxygène.

L’appareil locomoteur

L’os

La quantité d’os se raréfie avec l’âge, de façon inéluctable, c’est l’ostéoporose. Elle survient même en dehors des problèmes de ménopause ou de maladie. L’ostéoporose est responsable de fragilité osseuse, avec moindre résistance aux contraintes appliquées lors des pratiques sportives. La fracture la plus fréquente est celle du poignet. En revanche les délais de consolidation après fracture sont sensiblement les mêmes que chez le sujet jeune. Le sport permet d’augmenter les contraintes mécaniques appliquées sur les os, et favorise en cela leur minéralisation.

Le muscle

La masse musculaire diminue, représentée sur la plan cellulaire par la raréfaction des fibres musculaires, ainsi que du tissus de soutien . L’irrigation sanguine s’appauvrit. Les propriétés contractiles du muscle se modifient avec perte de la force de contraction, augmentation de la latence de contraction et décontraction ... Le sport augmente l’irrigation sanguine des muscles, favorise leur contractilité.

Le couple nerf-muscle

Le nerf commande la contraction musculaire en envoyant un influx électrique. Lors de la sénescence, la commande se modifie, responsable d’un retard de contraction musculaire, d’un problème de coordination motrice, et d’un atrophie musculaire partielle.

L’appareil capsulo-ligamentaire

La vieillesse entraîne un perte générale d’élasticité des tissus, avec une altération des propriétés d’adaptation à l’étirement. Les conséquences possibles sont les tendinites, ruptures tendineuses et ligamentaires. Le sport permet d’assouplir les articulations, les tendons et les ligaments.

L’appareil sensoriel

L’acuité de tous les sens est en baisse lors de la vieillesse : la capacité à percevoir la position des membres et leur trajectoire dans l’espace (proprioception), la vue, l’audition, le sens de l’équilibre... Tout cela est responsable d’une mauvaise appréciation de l’environnement, de la coordination du mouvement, et constitue une source d’accidents. Le sport améliore les facultés de coordination, et l’acuité sensorielle en générale permettant une meilleure adaptation à l’environnement.

Sur le plan de l’état général, le sport permet de diminuer la surcharge graisseuse, améliore la posture, rééquilibre le cycle de sommeil, et replace le sujet dans un contexte social bénéfique sur son équilibre général.

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité