Publicité
Publicité

Sous le tilleul

"Je suis le vagabond, le marchand de bonheur,
Je n’ai que des chansons à mettre dans les cœurs
Vous me verrez passer, chacun à votre tour,
Passer au vent léger, au moment de l’amour (...)"

" Le marchand de bonheur (Les compagnons de la chanson) me colle vraiment à la peau. Je crois que mon rôle est vraiment d’aider les personnes à retrouver leurs émotions, à partager du plaisir." Depuis huit ans, Pilar accueille des groupes d’adultes handicapés ou des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer dans le restaurant de son mari, "Sous le tilleul" à Corbeil-Essonnes.

Baptisées "soirées être-ange" et "repas des aînés et chansons du passé", ces rencontres occasionnelles sont ouvertes à tous, habitués du restaurant ou autres. Elles offrent la chance d’échanger de nouveaux regards. Elles prouvent que, dans cet autre contexte, les malades adoptent d’autres comportements. "Les soignants ont toujours peur des accidents, des fausses-routes pour les personnes qui n’arrivent plus à déglutir, par exemple. Mais nos soirées se passent toujours très bien. Les groupes savent qu’ils sont ici chez eux. Ils viennent avec leurs instruments pour jouer et danser. Ils font la fête jusqu’à minuit !"

Pilar prépare le Diplôme Inter Universitaire "Éthique et soins des malades d’Alzheimer et de leurs familles". Elle est d’autant plus confortée dans sa démarche. Par exemple, elle prend pleinement conscience des problèmes de dénutrition des malades d’Alzheimer qui ne ressentent plus la faim et finissent par se laisser mourir. Son travail par le chant met également en jeu la bouche...

À partir de là, elle bâtit un projet pour aller encore plus loin. "Je souhaite ouvrir ma maison à toutes les personnes rejetées et la transformer en lieu d’hébergement provisoire. Il y a déjà des logements, une salle à manger et un atelier. J’ai même envie de rehausser d’un étage pour faire des bureaux et un espace vidéo", explique Pilar.
"Sous le tilleul" serait ainsi ouvert aux personnes souffrant des premiers effets de la maladie d’Alzheimer et leurs familles pour passer du temps ensemble, tout en restant en contact avec le monde et la société.

Intervenante en aide médico-psychologique et en musicothérapie, Pilar projette également d’accueillir des formations professionnelles dans sa maison. Elle s’appuie sur Intervalles, son association fondée en 1993, qui promeut la création artistique, l’éducation et la rééducation par la chant et dispose d’un numéro d’agrément à la formation professionnelle. Mais, Pilar n’est pas encore au bout de ses démarches et, en attendant une entrevue avec Monsieur Dassault (maire de Corbeil-Essonnes), elle peaufine son ambitieux projet et se prend à rêver : "Ici, on pourrait créer un jardin thérapeutique. Ce serait un point de rencontre..."

L’association Intervalles
108, boulevard John Kennedy,
91100 Corbeil-Essonnes.
Tél. : 01 74 57 12 43.
Envoyer un mail à l’Association Intervalles

À voir : "La mémoire retrouvée"
Un documentaire de Jean-Michel Kuess,
filmé dans l’atelier de musicothérapie de Pilar,
à l’hôpital "Les Magnolias" de Ballainvilliers.

Documentaire de cinquante-deux minutes, 2005.
La Cathode,
Collection "Un film pour en parler".
Pour commander le DVD ou la VHS :
Envoyer un mail à La Cathode

Florence de Maistre

Publicité

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité