Traitement de l'arthrose du genou : la pose de prothèse

Pour l’arthrose du genou, le traitement chirurgical avec pose de prothèse n’est effectué qu’en dernier recours. Il permet de réduire très efficacement la douleur au genou.

Publicité
Publicité

5363424-inline-500x333.jpg© Istock

Douleur au genou : dans quels cas poser une prothèse ?

La pose de prothèse est un acte définitif : elle n’est envisagée que lorsque la douleur au genou, très invalidante, résiste aux traitements médicamenteux. En pratique, cette opération de l’arthrose du genou est généralement effectuée après 60 ans, mais certains patients sont opérés beaucoup plus tôt : cela dépend surtout de l’intensité des symptômes et de l’absence de contre-indications à l’anesthésie. Au besoin, n’hésitez pas à en parler avec votre médecin.

Comment se déroule cette opération de l’arthrose du genou ?

Le choix de la prothèse et de son mode de fixation est effectué en amont, selon la partie de l’articulation à remplacer : les prothèses tricompartimentales sont les plus couramment utilisées. Cette opération de l’arthrose du genou dure en moyenne de 50 min à 2 heures, sous anesthésie générale ou péridurale. L’hospitalisation dure généralement plus d’une semaine et est souvent suivie d’un séjour dans un centre de rééducation (comptez 15 à 30 jours).

Douleur au genou : bénéfices et risques de l’opération

Hormis les risques inhérents à l’anesthésie, cette opération de l’arthrose du genou comporte un faible risque hémorragique et infectieux. Dans certains cas, une instabilité du genou peut se manifester. Il arrive aussi que la prothèse se descelle, mais ces complications restent très rares. Côté bénéfices, la douleur du genou est habituellement grandement soulagée par la prothèse et la mobilité est aussi souvent améliorée.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité