Kyste synovial du poignet : le traitement par infiltration

Le kyste synovial représente l’une des affections fréquentes du poignet. Revêtant la forme d’une boule gélatineuse, cette tuméfaction peut générer une importante gêne, voire des douleurs articulaires importantes.

Publicité
Publicité

5991118-inline-500x366.jpg© Istock

Kyste synovial du poignet : causes et symptômes

Ce type de kyste est secondaire à une hernie de l’articulation du poignet. Son apparition peut survenir soudainement à la suite d’un choc direct sur l’articulation ou encore d’un faux mouvement. De taille variable, le kyste synovial du poignet touche majoritairement les jeunes femmes, ce qui laisserait transparaître un facteur hormonal déterminant dans cette forme de pathologie. Même si elles peuvent parfois être visuellement impressionnantes, ces tuméfactions restent généralement bénignes. Toutefois, elles peuvent altérer la fonctionnalité du poignet, voire de la main.

Publicité

Kyste synovial du poignet : traitements

Publicité

La majorité des kystes synoviaux disparaissent spontanément et ne requièrent pas de traitement spécifique. Mais lorsque la gêne occasionnée est importante, une prise en charge médicale est parfois requise. Celle-ci peut passer par une ponction ou par le port d’une attelle de poignet pendant la nuit afin de limiter la sécrétion du liquide synovial. Parallèlement, des médicaments antalgiques sont prescrits pour soulager les éventuelles douleurs concomitantes. L’ablation chirurgicale du kyste, elle, n’est privilégiée qu’en ultime recours, c’est-à-dire lorsque la tuméfaction entrave l’utilisation normale du poignet. Dans ce cas, la rééducation joue un rôle prépondérant pour aider le patient à récupérer toutes les facultés motrices de son articulation.

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité