Hernie cervicale : le traitement par infiltration

La hernie cervicale résulte d’une saillie anormale d’un disque intervertébral implanté entre deux vertèbres cervicales. C’est donc une forme particulière de hernie discale. Comment est-elle soignée ? L’infiltration cervicale constitue-t-elle un traitement efficace ?

Publicité
Publicité

5893180-inline-500x334.jpg© Istock

La hernie cervicale : quels symptômes ?

Publicité

Les cervicalgies constituent le signe clinique le plus probant de ce type de hernie. Celles-ci se caractérisent principalement par des douleurs récurrentes et plus ou moins intenses au niveau de la nuque. Ces sensations douloureuses peuvent irradier jusque dans le bras lorsque la hernie cervicale touche le nerf cervical. On parle alors de névralgie cervico-brachiale. Il arrive également que des maux de tête, une raideur articulatoire ou encore des paresthésies viennent compléter le tableau clinique de la hernie discale cervicale.

La hernie cervicale : quelle prise en charge ?

Publicité

Le traitement de première intention de la hernie cervicale a généralement une visée antalgique. Le soulagement des douleurs générées par la saillie du disque intervertébral reste, en effet, une priorité absolue du médecin. Pour cela, le praticien préconise l’administration de médicaments analgésiques plus ou moins puissants : paracétamol, anti-inflammatoires, corticoïdes oraux… Lorsque le traitement médicamenteux ne présente pas de résultats suffisamment satisfaisants, le recours aux infiltrations de corticoïdes directement au sein de la zone lésée représente une alternative envisageable chez certains patients. En outre, l’option chirurgicale est parfois privilégiée si la protubérance est imposante et impacte considérablement la qualité de vie du patient.

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité