Cortisone contre l'arthrose : les effets secondaires fréquents

Contre l’arthrose, la cortisone est généralement utilisée en infiltration : les anti-inflammatoires les plus couramment utilisés par voie orale sont les AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens). Les effets secondaires de la cortisone peuvent varier légèrement selon l’état de santé du patient.  

Publicité
Publicité

5363421-inline-500x333.jpg© Istock

Arthrose : les principaux effets secondaires de la cortisone

Publicité

Les infiltrations de corticoïdes sont surtout employées pour soulager les crises d’arthrose douloureuses au genou, mais la hanche, la base du pouce, le poignet ou encore l’épaule peuvent aussi être concernés. Le principal effet secondaire est une majoration de la douleur durant les quelques heures suivant l’infiltration : il faut garder l’articulation au repos autant que possible en attendant. Ces infiltrations peuvent aussi entraîner des bouffées de chaleur sans gravité.

Les effets secondaires de la cortisone : variables selon les cas

Les infiltrations de cortisone peuvent provoquer des effets secondaires en présence de certaines pathologies. Elles peuvent notamment entraîner une élévation ponctuelle de la tension chez les personnes hypertendues et une augmentation passagère de la glycémie chez les diabétiques. Cela peut nécessiter une légère adaptation des traitements en cours… En revanche, il n’est pas nécessaire de suivre un régime spécial en cas d’infiltrations. Contrairement à la cortisone prise par voie orale, elles ne peuvent pas favoriser la prise de poids (phénomène surtout observable dans les traitements au long cours).

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité