Arthrose lombaire : les infiltrations articulaires de corticoïdes

Arthrose lombaire : les infiltrations articulaires de corticoïdes©iStock

L’arthrose lombaire (ou lombarthrose) est une des localisations les plus fréquentes en cas d’arthrose. La zone la plus touchée est en général l’articulation entre la dernière vertèbre lombaire et le sacrum (L5-S1). Alors quel est le traitement de l’arthrose lombaire ? En cas d’arthrose lombaire, les infiltrations de corticoïdes sont-elles efficaces ? Répondons ensemble à ces questions.


Publicité

Symptômes de l’arthrose lombaire

Le principal symptôme de l’arthrose lombaire est la douleur qu’elle génère au niveau du bas du dos (elle est aussi parfois responsable d’une sciatique). Toutefois, elle entraine également fréquemment une raideur articulaire. L’arthrose étant une usure du cartilage, il est impossible de la guérir à proprement parler. Néanmoins, il est possible de calmer l’inflammation qu’elle entraine et ainsi de soulager les douleurs, en partie tout du moins.

Publicité

Arthrose lombaire et infiltrations

Des infiltrations de corticoïdes sont proposées lorsque les anti-inflammatoires et les antidouleurs sous forme de médicaments ou de pommades restent sans effet (ou en cas de contre-indications à ces traitements). L’infiltration consiste à injecter un produit inflammatoire à base de cortisone dans l’articulation concernée (en général L5-S1, donc). La cortisone présente l’avantage d’être à la fois anti-inflammatoire et antalgique tout en présentant assez peu d’effets secondaires lorsqu’elle est utilisée sous cette forme. En général, on réalise au préalable une petite anesthésie locale. Ce traitement est généralement assez efficace contre la douleur rencontrée dans l’arthrose aiguë ; toutefois, les corticoïdes ne constituent pas un traitement de fond. On ne peut d’ailleurs pas réaliser plus de quatre infiltrations par an.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité