Arthrose lombaire : les effets secondaires liés aux traitements

Publicité

Egalement appelée lombarthrose, l'arthrose lombaire est une affection articulaire qui résulte de la dégradation des cartilages au niveau des vertèbres lombaires. S'il n'existe pas de traitement curatif de cette maladie chronique, la douleur qu'elle génère est prise en charge médicalement mais le traitement de l'arthrose lombaire peut entraîner certains effets secondaires. 

Publicité

Traitement de l'arthrose lombaire : les anti-inflammatoires

Souvent préconisés pour soulager la douleur induite par la lombarthrose, les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) s'avèrent généralement efficaces mais présentent l'inconvénient de provoquer des troubles gastriques (brûlures d'estomac, nausées, vomissements…) lorsqu'ils sont administrés sur le long terme. Certaines réactions allergiques entraînant des démangeaisons ou un prurit ont également été rapportées. Ils doivent donc être prescrits de manière ponctuelle ou en complément d'autres substances.

Traitement de l'arthrose lombaire : les corticoïdes

Publicité

En cas de douleurs aigües ou résistantes aux anti-inflammatoires, des infiltrations de corticoïdes sont parfois pratiquées par les médecins. Même si elles ne sont réalisées qu'à de rares occasions, les infiltrations peuvent néanmoins provoquer un œdème au niveau de la zone d'injection et entraîner une douleur d'intensité variable les jours qui suivent. De plus, elle augmente le taux de sucre sanguin et occasionne une rétention d'eau et de sel dans l'organisme. Il arrive également qu'une dépigmentation de la peau survienne sur la région infiltrée, surtout lorsque plusieurs infiltrations ont été effectuées.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité