Hydrocéphalie externe du nourrisson : la définition

Hydrocéphalie externe du nourrisson : la définition®Istock

L’hydrocéphalie désigne une augmentation de la quantité de liquide céphalo-rachidien (LCR), le liquide dans lequel baigne le cerveau et qui le protège contre les traumatismes. Cette affection peut avoir plusieurs origines et survenir pendant la grossesse (hydrocéphalie anténatale) ou juste après la naissance (hydrocéphalie néonatale). L’hydrocéphalie externe du nourrisson est une forme d’hydrocéphalie particulière qui ne requiert généralement aucun traitement particulier.

Publicité
Publicité

Le gonflement du crâne, principal symptôme de l’hydrocéphalie externe du nourrisson

L’hydrocéphalie externe du nourrisson représente entre 2 et 5 % des hydrocéphalies de l’enfant. Elle apparaît surtout chez les garçons âgés de 2 à 5 mois. Elle se manifeste par un gonflement de la tête et une augmentation du périmètre du crâne. Ce gonflement résulte de la quantité anormalement importante de LCR qui a provoqué l’élargissement des sillons hémisphériques et des espaces péri-cérébraux. Un scanner cérébral met en évidence la taille importante des sillons et des espaces. Cette affection se caractérise aussi par une peau du crâne fine et brillante qui révèle des veines dilatées.

Publicité

L’hydrocéphalie externe du nourrisson, une pathologie inexpliquée mais bénigne

La cause de l’hydrocéphalie externe du nourrisson est inconnue, mais n’entraîne généralement aucune complication. Dans la majorité des cas, aucune intervention n’est nécessaire, et le nourrisson évolue spontanément vers la guérison.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité