Publicité
Publicité

Généralités

Les rayonnements solaires (UV A et B) doivent être considérés comme des ennemis.

Publicité
Les UV A exposent au vieillissement prématuré de la peau, au cancer de la peau, les UV B à une brûlure de la peau, de la cornée voire de la rétine avec un risque de cécité.

Les peaux claires des blonds ou des roux sont trois fois plus sensibles aux rayons solaires que les peaux mates des bruns.

En défense contre les UV B, la peau produit un pigment protecteur, la mélanine, responsable du bronzage.

Le coup de soleil

Le coup de soleil est en fait une véritable brûlure de la peau, dont la gravité est liée à l’intensité et à la durée d’exposition au rayonnement UV B.

Brûlure du premier degré : (c’est le coup de soleil banal) la peau est rouge, gonflée et douloureuse au niveau des zones exposées directement au soleil. Il faut alors appliquer une crème de type Biafine® qui apaise les douleurs, et limite l’évolution de la brûlure.

Brûlure du deuxième degré : (c’est le coup de soleil grave) des cloques apparaissent, la peau pêle, se fragilise et peut laisser des cicatrices indélébiles. Consultez un médecin. En cas de brûlure concernant un petit enfant, la consultation médicale est urgente.

La photosensibilisation

Certaines substances (topiques, cosmétiques, végétaux), certains médicaments (antibiotique, antipaludéen, diurétique...) et certaines maladies (lupus, porphyrie...) entrainent une sensibilité exagérée de la peau aux rayonnements solaires.

Voir aussi les dossiers :
- Réaction cutanées à l’exposition solaire
- Photoprotection : les écrans solaires accusés

  • RégimeÉquilibré
  • RégimeHypocalorique
  • RégimeHyperprotéiné
  • RégimeIndex
    glycémique bas

Je maigris avec le régime
qui me convient !

 
cm
kg
* champs obligatoires
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité