Prolapsus rectal : 3 symptômes

Prolapsus rectal : 3 symptômes

Le prolapsus désigne la descente des organes du bassin vers le bas. Cette affection concerne notamment la vessie, l’utérus, l’anus et le rectum. Dans ce dernier cas, on parle de rectocèle. Le prolapsus rectal est souvent provoqué par une grossesse, un accouchement, la ménopause ou un traumatisme.

Publicité
Publicité

La descente d’organes, premier signe du prolapsus rectal

Chez les patients atteints de prolapsus rectal, la paroi rectale descend et sort par l’anus. Ce phénomène impressionne, mais est généralement indolore. Il est provoqué par un relâchement du périnée, un ensemble de muscles qui soutient les organes du bassin. Inconfort et sang dans les selles, conséquences du prolapsus rectal L’extériorisation d’une partie de la paroi rectale génère une sensation d’inconfort, en particulier pendant la défécation. Selon les cas, du sang peut apparaître dans les selles. La constipation, un symptôme classique du prolapsus rectal La constipation est un symptôme fréquent chez les personnes victimes d’un prolapsus rectal. Parfois, le sphincter anal est si distendu que les matières fécales ne peuvent plus être retenues (incontinence fécale).

Publicité

Traitement du prolapsus rectal

Publicité
Les traitements conservateurs sont préférés à la chirurgie. La kinésithérapie donne souvent de bons résultats. Les exercices visent à muscler le périnée et à apprendre au patient à éviter les trop fortes poussées. Le traitement de la constipation repose sur une bonne hydratation, un régime alimentaire adapté et la prise de laxatifs si nécessaire. La chirurgie du prolapsus rectal consiste à retirer une partie de la muqueuse du rectum et à remettre l’organe à sa place.
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité