Prolapsus de la vessie : 3 symptômes

Prolapsus de la vessie : 3 symptômes®Istock

L’accouchement est une épreuve difficile qui peut entraîner des complications. Chez certaines femmes, il provoque le déplacement d’un ou plusieurs organes du bassin, par exemple l’utérus ou le rectum. En cas de descente de la vessie, on parle de cystocèle.

Publicité
Publicité

Causes du prolapsus génital

La vessie fait partie des organes pelviens, des organes qui sont soutenus par des muscles et des ligaments qui forment le périnée. Il arrive parfois que ces muscles se relâchent, surtout après un accouchement. Le prolapsus peut aussi résulter d’un déséquilibre hormonal lors de la ménopause, d’un traumatisme ou d’une pression répétée au niveau de l’abdomen. Symptômes du prolapsus de la vessie La descente de vessie se manifeste par une douleur dans le bas de l’abdomen et par une sensation d’inconfort. La patiente présente des troubles de la miction. Elle a des envies fréquentes d’uriner, ou urine moins souvent. Des fuites peuvent survenir (incontinence). Des saignements vaginaux sont quelquefois rapportés après les rapports sexuels. Plus rarement, la cystocèle est responsable d’une perte de matières fécales.

Publicité

Prise en charge de la descente de vessie

Publicité
Le choix du traitement dépend de la position de la vessie, de la cause responsable et de l’âge de la patiente. La rééducation périnéale est privilégiée. Elle consiste à réaliser des exercices pour muscler le périnée, parfois accompagnés de stimulations électriques. Certaines habitudes doivent être modifiées : perte de poids, remplacement d’activités sportives violentes par des disciplines plus douces… La chirurgie est réservée aux cas les plus graves, lorsque la vessie est trop descendue, ou en cas de complications.
Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité