Peut-on faire un frottis vaginal quand on est vierge ?

Peut-on faire un frottis vaginal quand on est vierge ?

Le frottis vaginal constitue l'un des outils de diagnostic et de dépistage essentiel du gynécologue. En effet, cet examen médical permet, entre autres, de détecter des lésions précancéreuses susceptibles d'entraîner un cancer du col de l'utérus. Quand faut-il réaliser ce type d'examen ? Comment se passe un frottis gynécologique ?

Publicité
Publicité

Frottis vaginal, quand ?

Les autorités de santé françaises recommandent la réalisation d'un premier frottis cervico-vaginal vers l'âge de 25 ans. Celui-ci devra être suivi d'un second prélèvement l'année suivante. En l'absence d'anomalies notables, un délai de trois ans entre chaque frottis peut être normalement instauré. Avant cet âge, il n'est pas nécessaire de réaliser un frottis vaginal, car les premiers signes cliniques d'une infection à papillomavirus humain, virus responsable en grande partie du cancer du col utérin, ne surviennent qu'après un temps de latence souvent important.

Publicité

Frottis vaginal, comment ?

Publicité
Le frottis vaginal est un examen de routine qui se pratique généralement au sein d'un cabinet de gynécologie. Il ne requiert aucune préparation spécifique. La patiente est placée en position gynécologique de manière que le gynécologue puisse introduire un spéculum dans le vagin. Il insère alors délicatement un écouvillon qui va servir à prélever des cellules au niveau du col utérin. L'échantillon est conditionné dans une substance permettant sa bonne conservation jusqu'à ce qu'il soit analysé par un laboratoire spécialisé. Si les résultats révèlent une anomalie, des examens complémentaires seront préconisés.
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité