Le vaccin contre le cancer du col de l'utérus

Le vaccin contre le cancer du col de l'utérus

Le cancer du col de l’utérus touche 3 000 femmes en France chaque année. Il est très souvent associé à une famille de virus, les papillomavirus (HPV). Le vaccin contre les HPV permet de réduire de 70 % le risque de cancer du col de l’utérus. Il complète le dépistage par frottis.

Publicité
Publicité

Un vaccin administré pendant l’adolescence

La vaccination contre les HPV et le cancer du col de l’utérus est conseillée aux jeunes filles avant l’âge de 14 ans. Il existe actuellement deux vaccins disponibles : Gardasil® et Cervarix®. Deux injections sont réalisées : la première entre 11 et 13 ans (Gardasil®) ou entre 11 et 14 ans (Cervarix®), la deuxième 6 mois plus tard. Le vaccin peut être administré plus tard en trois fois : - Gardasil® : 1re injection entre 14 et 19 ans, 2e injection 2 mois plus tard, 3e injection 4 mois après la 2e injection. - Cervarix® : 1re injection entre 15 et 19 ans, 2e injection 1 mois plus tard, 3e injection 5 mois après la 2e injection. Une autorisation parentale est obligatoire en cas de vaccination avant 18 ans.

Publicité

Effets indésirables du vaccin contre le cancer du col de l’utérus

Publicité
Quelques effets indésirables peuvent survenir dans les heures ou les jours qui suivent l’administration du vaccin, notamment de la fièvre, des vertiges ou un œdème au niveau du site d’injection. Plus rarement, le vaccin peut entraîner un syndrome de Guillain-Barré, une maladie auto-immune qui affecte le système nerveux périphérique.
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité