Douleur aux ovaires : les principales causes

Douleur aux ovaires : les principales causes©iStock

Une douleur au bas-ventre, ou douleur pelvienne, peut avoir plusieurs causes. Lorsqu'elle apparaît dans le quadrant inférieur droit ou gauche de l'abdomen, on peut suspecter un problème aux ovaires. Quelles sont les principales causes de ces douleurs aux ovaires ?

Publicité
Publicité

Quelles sont les principales causes des douleurs aux ovaires ?

Une douleur pelvienne peut être causée par une maladie touchant de nombreux organes. Lorsque la douleur apparaît dans le quadrant inférieur droit ou gauche de l'abdomen, elle peut être causée par un problème aux ovaires. La douleur peut être aigüe ou chronique. Elle peut durer quelques heures à plusieurs jours et parfois être permanente. L'intensité de la douleur peut être faible, modérée ou forte. L'origine d'une douleur aux ovaires peut être hormonale :
- Avant les menstruations (syndrome prémenstruel)
- Avant et pendant l'ovulation
- Pendant la grossesse
- Avant, pendant et après la ménopause.

Publicité

Elle peut également signaler un problème ou une maladie plus grave :
- Une inflammation ou une infection des trompes de Fallope
- Une grossesse extra-utérine (GEU)
- Lorsqu'il y a présence d'un kyste ovarien
- Lorsqu'il y a présence d'une tumeur ou d'un cancer de l'ovaire.

Quels examens faut-il effectuer pour déterminer l'origine de ces douleurs aux ovaires ?

Lors de la consultation chez un médecin, pour des douleurs pelviennes, plusieurs examens vont être nécessaires afin d'en déterminer l'origine. Le médecin va établir son diagnostic en fonction de l'âge de la patiente, de l'intensité de la douleur et de la présence ou non d'autres symptômes associés, comme la présence de fièvre ou d'une grosseur suspecte. Une prise de sang est effectuée afin de vérifier les niveaux d'hormones et d'éliminer la possibilité d'une infection. Une échographie pelvienne est généralement effectuée afin de mettre en évidence ou d'éliminer la présence d'un kyste ou d'une tumeur. Une biopsie sera pratiquée, en cas de doute, si une tumeur ou un kyste est trouvé.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité