Chirurgie sexuelle, mode d’emploi

C’est encore un peu tabou, mais de plus en plus en vogue : aujourd’hui, on peut faire gonfler son point G, redessiner son clitoris, allonger son pénis... But de ces opérations en partie esthétiques : retrouver une sexualité épanouie et avoir plus de plaisir !

Publicité
Publicité

© Adobe StockLa surélévation du point G

Cette surélévation vise à rendre la zone du point G plus saillante grâce à des injections récurrentes (le produit est résorbable). Intérêt : la proéminence de cette zone la rend plus accessible au pénis, ce qui accroît le plaisir.

- En pratique : On injecte dans la zone G de la graisse prélevée chez la patiente ou des produits résorbables comme l’acide hyaluronique.

Publicité

- Risques : "C’est un procédé dangereux", explique le Dr Latouche, chirurgien esthétique plasticien spécialisé dans la chirurgie sexuelle feminine. Les injections peuvent endommager la zone, d’où une perte de sensibilité et une moindre lubrification. - Coût : De 600 à 1 000 € l’injection.

Les élargissements et allongements du pénis

Les pénoplasties permettent d’augmenter la longueur ou le diamètre du pénis, donc de décomplexer l’homme par rapport à la taille de son sexe. L’élargissement permet aussi d’augmenter le plaisir de sa partenaire...

En pratique : Pour l’élargissement, le chirurgien prélève la graisse du patient (60 à 100 centimètre cube), la filtre, puis la réinjecte, le long du corps caverneux. Côté allongement, il sectionne partiellement le ligament suspenseur du pénis, ce qui l’allonge de 2 à 4 cm. -

Coût : De 2 800 à 3 500 € pour un élargissement ; de 4 000 à 5000 € pour un allongement.

Risques : Des érections moins stables, des infections, voire une nécrose, c’est-à-dire la mort de certains tissus.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité